Un OVNI a-t-il survolé Saint-Dié durant la Grande Guerre ?

Contenu du Un OVNI a-t-il survolé Saint-Dié durant la Grande Guerre ?
28 février 2019 par Jean-Michel Poiret

Les cartes postales anciennes actuellement cataloguées et numérisées par nos services présentent parfois des défauts tout à fait inattendus.

Prenons par exemple la carte postale numéro 11074 des éditions Weick datée du 27 août 1914.  Nous remarquons à l’évidence que quelque chose ne tourne pas rond. Que s’est-il réellement passé pour arriver à un tel résultat ? Un mauvais procédé d’impression ? Une fantaisie du photographe ? Une surimpression expressionniste ?

Il faut bien le reconnaître, ce petit losange qui semble planer au-dessus de la gare de Saint-Dié est intrigant. En attendant un avis éclairé de mes collègues du fonds iconographique qui opteraient au premier abord pour une carotte de buraliste mal placée, ce qui n’est pas impossible, je décide pour ma part de retenir plutôt l’hypothèse OVNI en me posant la question suivante : y a-t-il eu des phénomènes étranges dans le ciel français pendant la Grande Guerre ?

Comptant bien entendu sur internet et le moteur de recherche le plus utilisé au monde pour me donner une réponse, je parviens en quelques clics de souris, via un site francophone consacré aux phénomènes aériens inexpliqués, à dénicher un document intéressant et digne de confiance provenant des archives du ministère des armées. Daté du 16 août 1914, son contenu est assez explicite : d’une écriture fine et précise, le chef d’État-major signale aux autorités idoines, l’apparition depuis le 13 août 1914 dans le ciel parisien, notamment autour de Corbeil et de Versailles, d’un objet lumineux volant très haut et à très grande vitesse. Un Ovni ? Probablement. Et j’avancerai deux hypothèses. Soit l’armée allemande était en capacité de fabriquer en série et par milliers des petits drones de surveillance furtifs capables d’échapper à la vigilance de l’ennemi, soit la civilisation Oumuamua, aujourd’hui située à quelques années-lumière de notre système solaire, a eu la saugrenue idée d'envoyer dans notre atmosphère tourmentée un vaisseau supraluminique habité, pour observer spécialement en Lorraine, quasiment in-situ, les prémices d’une guerre mondiale annoncée. Mais nos petits voyageurs d’un autre monde, bien évidemment, n'ont pas supporté la bêtise humaine. Apeurés par les premiers bombardements allemands, ils sont repartis vers leur étoile de sagesse en survolant la région parisienne, et en emportant dans leurs besaces, quelques extraits de nos meilleures spécialités culinaires. En effet, ne raconte-t-on pas dans certains cercles ufologistes que les petits hommes verts vivent depuis des millions d’années aux confins de notre galaxie, qu’ils sont continûment informés par la presse galactique de tous les heurs et malheurs du genre humain, et qu’ils sont désormais friands du pâté lorrain ... ? 

Affaire à suivre...

 

Découvrez également

27 février 2019
Contenu du La Place Saint-Epvre et sa statue

La Place Saint-Epvre et sa statue

La place Saint-Epvre, créée sous le règne du duc René II (1473 - 1508), est la plus ancienne place de Nancy. Elle a connu une période de grande animation puisque le marché et les foires s'y déployaient. C'est à cette fin qu'elle était bordée sur son côté est de halles marchandes dont les arcades subsistent aujourd'hui. Au tout début du XXe siècle, elle était devenue une place de second ordre, lieu de ralliement des fripiers. Elle semble aussi avoir servi de point de rendez-vous aux citoyens. En son centre s'élève la statue du duc René II.

10 février 2019
Contenu du Mémoires de marinière

Mémoires de marinière

Je suis née sur la péniche de mes parents en 1935. C'est ainsi que j'ai commencé à découvrir le métier. Je me suis mariée le 30 janvier 1954 avec un fils de marinier. Son père était capitaine d'un remorqueur, mais l'équipage étant au complet, sa femme ne l'accompagnait pas sur le bateau. C'est peut-être cette distance qui les a séparés ?