Le Vitrail en Lorraine

Cartes

Le Vitrail en Lorraine

Le vitrail laisse entrer la lumière et montre des personnages, des motifs, des histoires. Malgré les destructions, les vitraux en Lorraine ont résisté au temps pour témoigner du génie des ...

Vitrail à l'Hôtel de ville de Metz

D’abord posées dans le Grand Escalier de l’Hôtel de Ville de Metz, les trois verrières créées par Maréchal furent installées dans l’actuel salon de Guise en 1859. Le duc de Guise est représenté sur la verrière principale. Elle est constituée d’une armature métallique très importante et de nombreux verres superposés.

Église de Deyvillers

Les verrières du chœur furent exécutée par Maréchal en 1840-1842, alors que l’église venait d’être construite. Les vitraux, hélas détruits pendant la Seconde Guerre Mondiale, furent remplacés en 1958 par un atelier de Chartres.

Chœur de l'Église Saint Marcel à Ennery

Les vitraux de l’abside, attribués  à un verrier formé dans l’atelier de Valentin Bousch,furent exécutés vers 1548 et restaurés et complétés par Charles Laurent Maréchal vers 1855.
 

Rupt-sur-Moselle (Vosges), L'Intérieur de l'Église

L’église, construite en 1738, fut agrandie en 1846.On peut y admirer des vitraux contemporains, réalisés en 1921 par un atelier de Besançon. Certains représentent la vie du Christ ou de saints, d’autres évoquent la Grande Guerre
 

Vitraux de Valentin Bousch

On achève le bras sud du transept et le chœur en 1520. On demande à Valentin Bousch, qui travaillait à Saint-Nicolas-de-Port d’en vitrer les baies. Il y travaille jusqu’en 1539
Le vitrail de gauche représente la duchesse Renée de Bourbon.
Le vitrail de droite représente le duc de Lorraine.

Verrière du transept nord, détail

On trouve trois galeries de vitraux à cet endroit. Le détail montre ici les deux galeries exécutées en 1504 par Théobald de Lixheim, ainsi que l’atteste une inscription.
On y trouve, dans la galerie supérieure, huit saints  et, dans la galerie intermédiaire, huit saintes, avec les armoiries d'Henri de Lorraine-Vaudémont, évêque de Metz de 1484 à 1505.

Église Saint Martin à Metz intérieur

On peut encore voir dans l’église Saint-Martin, édifiée entre le XIIe et le XVIe siècles, trois ensembles de vitraux qui furent complétés et restaurés par Maréchal à partir de 1840, puis par Thiria en 1880.

Vitraux de la basilique Saint-Vincent représentant le Couronnement de la Vierge, transept sud

La basilique possède d'importants vitraux réalisés aux XIXe et XXe siècles.
Il s’agit ici de celui situé dans le transept sud qui représente le Couronnement de la Vierge et s’inspire d’une œuvre de Fra Angelico.Il fut réalisé entre 1880 et 1890 par Laurent-Charles Maréchal et Nicolas Coffetier.
 

Essai de photochromie (vitrail genre suisse de la maison Honer)

Vitraux du célèbre Maître Verrier Horner à Nancy, datant d'environ 1900. En vitrail, l'Art Nouveau regroupe la plupart des verrières civiles dont les sujets traitent de la flore ou d'inspiration symboliste. Ce style s'est surtout déployé dans la période entre l'Exposition universelle de 1889 et la Première Guerre mondiale. 

Extrait de Nancy artiste du dimanche 20 mars 1887, fascicule n° 11.

Vitrail à décor de monnaie du pape

Détail du vitrail à décor de monnaie du pape de la cage d’escalier de la Villa Majorelle.

Autrey, Chapelle de Saint-Hubert

L’abbaye Notre-Dame d’Autrey, fondée au XIIe siècle, attirait de nombreux pèlerins grâce à des reliques de Saint Hubert. La chapelle consacrée à ce saint fut reconstruite ainsi que d’autres parties de l’église au XVIe siècle. Des vitraux offerts par l’abbé Claude Stevenay et par des nobles lorrains y furent déposés à ce moment, contribuant à la beauté du lieu, superbe témoin de la Renaissance vosgienne. 
 

Charmes, Vitraux

Dans l’église de Charmes, qui date du XVe siècle, se trouve la chapelle des Savigny, dans laquelle nous voyons deux vitraux évoquant le « dict «  des Trois morts et des Trois vifs.
Près d’une croix, se trouvent trois hommes décharnés, morts, portant un linceul.