Les vallées textiles des Vosges : la vallée du Rabodeau

Cartes

Les vallées textiles des Vosges : la vallée du Rabodeau

Georges René Laederich puis Marcel Boussac ont acquis bon nombre d’usines dans cette vallée. Si bien que dès le XIXe siècle, la vallée du Rabodeau eut une activité majoritairement textile.

Le Ménil près Senones (Vosges), Vallée supérieure des Gouttes, Tissage

L’usine représentée sur la carte est probablement le tissage Cuny construit entre le début des années 1870 et le milieu des années 1880. Il était actionné par une machine à vapeur. 

Moyenmoutier, Vue sur l'Église et le Blanchiment

La carte postale présente l’usine de blanchisserie de Moyenmoutier. Les bâtiments de l’ancienne abbaye abritèrent à l’origine une annexe de la filature de Senones de John Heywood destinée à carder, affiner et filer le coton. Cette activité cessa en 1812 et le monastère fut transformé en usine de blanchiment et d’apprêt des tissus. Elle est rachetée par Marcel Boussac en même temps qu’une série d’usines dans la région de 1922 à 1937 de Saint-Laurent à Vincey.

Senones, Vue générale

C’est ici qu’apparaît la première filature mécanique de coton des Vosges, fondée par John Heywood, un ingénieur anglais, en 1805 dans les bâtiments agricoles de l’abbaye de Senones.

Senones (Vosges), Les Gouttes

Au premier plan, les établissements anciennement Larue, devenus les Établissements Laederich puis Colroy en 1964.

Senones, Usine de la Poterosse, première ligne des défenses françaises sur les bords du Rabodeau

Après la Première Guerre mondiale de nombreuses usines sont détruites à Senones. Toutes ne seront pas remises en état. Sur cette carte postale, les décombres du tissage de la Poterosse fondé en 1863. Il fut détruit par les tirs d’artilleries pendant la Première Guerre mondiale et ne fut pas reconstruit à la fin du conflit.

Moussey (Vosges), La Filature Laederich

Carte postale présentant la filature Laederich anciennement filature Charlot jusque 1861 puis Lung. Charles Laederich était un industriel qui créa pendant la crise de 1861 une société qui regroupa bon nombre de manufactures en difficulté (à Saulxures, Sapois, Vagney, etc.). C’est en 1897 que Laederich et son collaborateur Géliot prirent possession des filatures et tissages de la Petite Raon et de Moussey, créant ainsi le groupe « Filatures et Tissages de Moussey ». Charles Laederich légua son groupe à son fils Ferdinand René Laedrich. Ce dernier fonda en 1924 les « Établissements Laederich ». Il passera lui aussi la main en 1932 à son fils Georges René Laederich. Pendant ces années les Établissements Laederich étaient un des plus puissants groupes textiles des Vosges.