Contenu du Le bleu, couleur de la France Contenu du Le bleu, couleur de la France

Son drapeau

En 1794, le drapeau français comme on le connaît aujourd’hui est adopté par la Marine de guerre, et c’est en 1880 que, définitivement, le drapeau bleu blanc rouge est adopté pour représenter la France. Le blanc correspond à la monarchie, tandis que le bleu et le rouge correspondent à la ville de Paris. Pendant la Première Guerre mondiale, le drapeau est exploité par l’État dans ses affiches pour faire appel aux aides des citoyens, dans le but de faire gagner le pays dans le conflit contre les Allemands. Cette affiche de Georges Scoot date de 1917, où Marianne scande : Pour le drapeau ! Pour la victoire ! « Souscrivez à l'emprunt national, les souscriptions sont reçues à Paris et en Province à la Banque nationale de Crédit ». Cette demande est formulée aux citoyens qui ont la possibilité de participer à l'effort de guerre.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Son armée

Avant la Révolution, chaque régiment de l’Armée française avait ses propres couleurs, principalement le blanc. Le bleu présent sur les uniformes français durant les XIXe et XXe siècles vient de la Révolution. En effet, les soldats des Gardes françaises, régiment d’élite de la maison du roi, ont changé de camp et ont participé avec le peuple à la prise de la Bastille. Ils étaient habillés de bleu et ont gagné la bataille. Le bleu, temporairement symbole de la France en ce siècle de troubles politiques, prend place sur les uniformes de l’armée. On retrouve ainsi cette couleur sur l’uniforme des soldats, d’un bleu discret, dit « bleu horizon » pour être moins repéré par les ennemis pendant la Guerre des tranchées. On peut voir l’uniforme sur cette affiche de propagande représentant deux Poilus.