Saintes et saints honorés en Lorraine

Cartes

Cartes

Saintes et saints honorés en Lorraine

Ermites dans les forêts et les montagnes, courageux évêques, apparitions, authentiques bienfaiteurs, les saints lorrains irriguent toute la région d'un réseau de pélerinages et lieux saints fréquentés par les Lorrains ...

Saints Amé, Romaric et Adelphe et sainte Gébétrude de Remiremont

Sur le « saint Mont », depuis le VIIIe siècle, sont célébrés plusieurs ermites et saintes locales. Lieu de retraite et de pélerinage, Remiremont se développe en une localité prospère.

Sainte Barbe

Particulièrement célébrée à Metz et dans sa région, sainte Barbe est la patronne des mineurs et des pompiers.

Grand, La Chapelle Sainte-Libaire

A Grand dans les Vosges, on fête sainte Libaire, martyre chrétienne décapitée sur ordre de l'empereur romain Julien l'Apostat en 362.

Saint Arnoul de Metz

Parent de saint Romaric, fondateur de Remiremont, grand dignitaire de la cour des rois d'Austrasie, Arnoul est vénéré à Metz pour avoir sauvé sa ville d'un incendie par la seule force de sa foi. Son anneau épiscopal est encore conservé.

Le frère Joseph, ermite à Ventron

Retiré dans une petite grotte au-dessus de Ventron, le frère Joseph était de son vivant déjà, au XVIIIe siècle, très célèbre et vénéré pour sa douceur et sa piété.

La Vierge noire du lac de La Maix

La chapelle de la Vierge de la Maix est un sanctuaire à répit, réputé ressusciter les enfants morts-nés. L'antique statue découverte au XIe siècle au bord du lac représente en réalité plus probablement une déesse celtique.

Basilique du Pèlerinage de Mattaincourt

A Mattaincourt est célébré le souvenir de Pierre Fourier, figure majeure du prêtre de la Contre-Réforme catholique, et pionnier de l'éducation des filles avec Alix Le Clerc.

Domrémy-la-Pucelle et les saintes de Jeanne d'Arc

Sainte Catherine, sainte Marguerite et saint Michel apparaissent à une jeune fille de Domrémy pour la prier de « bouter les Anglais hors de France » : la mission de Jeanne d'Arc commence.

Notre-Dame de Bon Secours à Nancy

Dans la capitale du duché de Lorraine, c'est vers la Vierge que l'on se tourne pour une série de guérisons miraculeuses au milieu du XVIIe siècle.

Saint Nicolas

En sa basilique de Saint-Nicolas-de-Port depuis le XIIIe siècle, le grand bonhomme saint Nicolas protège internationalement marins, jeunes filles à marier, enfants et surtout les Lorrains.

Saint Goëry

Saint Goëry, patron du Chapitre d'Epinal, nimbé d'or, reçoit la mitre d'un ange et entouré de ses deux filles, sainte Victorine et sainte Précie. Successeur de saint Arnoul au siège épiscopal de Metz au VIIe siècle, il fait construire une abbaye à Epinal pour ses filles. Ses reliques y sont déposés au Xe siècle.

Saint Elophe

Vénéré dans les Vosges, saint Elophe est un saint martyr céphalophore : décapité, il a été capable de porter sa tête dans ses mains jusqu'au sommet d'une colline où il parvient même à délivrer son dernier sermon. Il passe pour le frère de sainte Libaire de Grand.

Saint Hydulphe de Moyenmoutier

D'origine bavaroise, Hydulphe est un moine ermite qui installe sa hutte à mi-chemin entre Etival et Senones, un « moyen moutier » (monastère au milieu). Sous le nom d'Idoux, il lance en l'air les outils qu'il s'échange avec son ami Dié, et ceux-ci retombent doucement et sans mal dans la main.

Notre-Dame de Sion

Le duc de Lorraine Charles V (1643-1690) avait une dévotion particulière pour la Vierge vénérée sur la colline de Sion, point culminant de son duché.

Entre 1837 et 1848, les frères Baillard restaurent la basilique et fondent une communauté religieuse et éducative. Celle-ci verse par la suite dans le prophétisme avant d'être interdite et dissoute. Maurice Barrès s'en inspire pour écrire La Colline inspirée (1913).