Thionville entre en gare !

histoires
Thionville entre en gare !
entrepot/thumbnails/entrepot/B543956101_M-FG-ES-00671_CKoTJPV.jpg

La neige en Lorraine

Y aura t-il de la neige à Noël cette année ? Ce n'est pas certain. La neige tombe en Lorraine quand la bise de l’Est descendue tout droit du Grand nord vient se frotter contre les masses chaudes et humides venues de l’Ouest. Un phénomène largement perturbé par le changement climatique.

entrepot/thumbnails/entrepot/B543956101_P-FG-CP-01154_9JaRu7O.jpg

L'Accueil des orphelins à Nancy par Stanislas le Bienfaisant

Une carte postale représentant l’hospice des orphelins de Nancy, nous permet de parler de Stanislas le Bienfaisant.

Expositions

voir tout

Histoires

voir tout
entrepot/thumbnails/entrepot/B574636101_FIE_IPO_063_038_c5pKHIB.jpg

Thionville entre en gare !

Thionville bénéficie dès le milieu XIXe siècle d'une ligne de chemin de fer qui jusqu'au XXe siècle ne cessera de se développer.

entrepot/thumbnails/entrepot/B881606401_MS265_201_0011_dm_i24xZa5.jpg

De Metz à Épinal : « l’enlumineur de Saint-Goëry »

Au Moyen Âge, il existait un artiste qui laissa des traces de son talent aujourd’hui conservées dans les bibliothèques de Metz et d’Épinal. Pour l’identifier, retournons au XVe siècle !

entrepot/thumbnails/entrepot/contenus-non-patrimoniaux/Bib_Lunéville-445-16_0002_4MfyBYg.jpg

Fabriques en territoire lunévillois

Le territoire de Lunéville à Baccarat a une tradition de savoir-faire d’exception riche, précieuse et unique, qui s'est fortement développée à partir du XVIIIe siècle mais puise ses racines bien plus tôt encore. Si de grand noms comme Baccarat en sont encore de magnifiques fleurons, il est important de rappeler tout ce patrimoine, parfois oublié, qui sait si bien unir la main de l’Homme et l’intelligence de l’esprit. Voici donc un bref aperçu de ces activités remarquables qui surent ici se développer. 

entrepot/thumbnails/entrepot/B574636101_RPA_FPA_483_0001_CN6W6gK.jpg

Victor Desvignes (1805-1853), fondateur du Conservatoire de Metz

Nul n’osera contester le fait que le Conservatoire à rayonnement régional de Metz Métropole porte le nom de Gabriel Pierné (1863-1937), l’un des plus célèbres enfants de la ville, compositeur mondialement connu et apprécié. Le temps semble cependant venu de réhabiliter le fondateur de cette noble institution, Victor Desvignes (1805-1853), qui consacra sa courte vie à la faire éclore puis prospérer dans une époque économiquement et politiquement difficile.